"La gestion climatique flamande est un flop"

Plusieurs organisations environnementales dénoncent l’inefficacité de la politique menée par la Flandre au niveau climatique. Ces critiques se basent sur une étude récente qui démontre notamment que la Flandre est loin d’atteindre les objectifs européens sur le taux d’émission de gaz à effet de serre.

Une étude récente du VITO, l’Institut flamand de recherche technologique, démontre que le taux d’émission de gaz à effet de serre ne diminuera pas en Flandre si aucun effort supplémentaire n’est effectué.

C’est la ministre flamande de l’Environnement , Joke Schauvliege (photo), elle-même qui aurait commandé cette étude afin d’élaborer un plan climatique. Le gouvernement flamand va en effet proposer à l’automne prochain un nouveau plan de gestion climatique pour la période 2013-2020.

Suite à la parution de cette étude, de nombreuses organisations environnementales ont pointé du doigt la politique menée par la Flandre. "La gestion climatique flamande est un flop", dénoncent notamment WWF, Greanpeace, Bond Beter Leefmilieu ou encore Natuurpunt.

Selon l’étude du VITO, entre 2013 et 2020, la Flandre émettra environ 24 millions de tonnes de gaz à effet de serre en trop que pour répondre positivement aux objectifs européens. Selon l’Institut flamand, cette situation mènera rapidement la Flandre vers le paiement de 240 millions d’euro de droits d’émission.

Afin d’inverser cette tendance négative, les différentes organisations environnementales ont-elles-même élaborer onze nouvelles propositions de gestion. Elles plaident notamment en faveur de la stimulation d’une consommation végétale et pour des investissements ayant pour but l'économie d’énergie dans le secteur industriel.

"Diminuer la pollution flamande liée à l’émission de gaz à effet de serre de 21% d’ici 2020 est réalisable et financièrement abordable, mais cela demande du courage politique", indiquent les organisations. Reste donc à voir si Joke Schauvliege aura le courage nécessaire.