Les Bruxellois vont peu chez le médecin

Les habitants de la capitale fréquentent moins le médecin que la moyenne des autres patients belges, indique le quotidien Le Soir sur base d’une étude de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami). D’autre part, quelque 26% des Bruxellois affirment devoir reporter des soins pour raison financière.

L’étude récente de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) sur la performance de la médecine générale en Belgique révèle que 17% des Bruxellois ne vont jamais chez le médecin, que ce soit le généraliste ou un spécialiste, dans le cadre des contacts ambulatoires (hors d’un hôpital).

Ce taux est nettement supérieur à la moyenne nationale (12%), ainsi qu’à celle des provinces wallonnes. En moyenne, les habitants de la capitale ne vont chez le médecin que 6 fois par an, soit dans le cadre d’une consultation au cabinet, soit lors d’une visite à domicile. Au niveau national, le nombre annuel de visites s’élève à 7.

D’autre part, la proportion des patients qui affirment devoir reporter des soins médicaux pour des raisons financières atteint maintenant 26% dans la capitale, soit deux fois plus que dans le Hainaut et trois fois plus que dans le Limbourg.

L’étude de l’Inami évalue également le coût moyen des dépenses de santé en Belgique. Ainsi, le patient qui ne souffre pas de maladie chronique débourse en moyenne 1.381 euros par an, soit 1.084 euros pour les soins et 297 euros pour les médicaments. De cette somme, quelque 12% sont à sa charge (donc pas remboursés par la mutuelle).

Une maladie chronique entraîne par contre des dépenses annuelles de l’ordre de 10.827 euros, dont 583 euros (soit 5%) sont à la charge du patient.