Rentrée à la nouvelle Ecole européenne de Laeken

Pour les élèves des Ecoles européennes de Bruxelles, la rentrée avait lieu ce mardi matin. Aux écoles d’Uccle, Woluwe-Saint-Lambert et d’Ixelles est venu se joindre celle de Laeken (photo), qui a ouvert ses portes dans son site définitif à un jet de pierres du palais royal. Installée maintenant dans une ancienne caserne des cadets - après un hébergement provisoire de plusieurs années dans des bâtiments à Berkendael pendant les travaux de rénovation -, elle offre des cours dans 5 langues de l’Union européenne, en maternelle, primaire et secondaire.

Au terme de travaux de rénovation qui auront duré trois ans de plus que prévu, et qui auront coûté près de 90 millions d’euros, la nouvelle Ecole européenne de Laeken a ouvert ses portes ce mardi matin. En même temps que les trois autres Ecoles européennes qui, à Uccle, Woluwe-Saint-Lambert et Ixelles, accueillent des milliers d’enfants de fonctionnaires des institutions de l’Union européenne installés en Belgique.

La nouvelle école peut accueillir 2.500 élèves de maternelle, primaire et secondaire, dans 5 sections linguistiques - française, néerlandaise, anglaise, allemande et italienne.

La construction d’une quatrième Ecole européenne dans la capitale belge avait été décidée en 2004, dans le cadre de l’élargissement de l’Union européenne. Les nouvelles langues nationales qui sont venues s’ajouter aux anciennes à la suite de l’élargissement et l’arrivée de fonctionnaires européens supplémentaires à Bruxelles ont nécessité une augmentation de la capacité d’accueil d’enfants de ces fonctionnaires et la création de nouvelles sections linguistiques - essentiellement dans les trois écoles déjà existantes.

L’aménagement des anciennes casernes de cadets à Laeken se prolongeant, un petit millier d’élèves avait déjà été accueilli provisoirement dans un bâtiment à Berkendael (commune de Forêt).