Naissance d’un lionceau au zoo d’Anvers

Le 29 août dernier, la lionne Maouli (photo) a donné naissance à un petit, au terme d’un accouchement difficile au zoo anversois. Sept heures plus tard, un second lionceau est mort-né. La mère a été affaiblie par son accouchement et les semaines prochaines seront donc cruciales pour sa survie et celle de son bébé. Dans la nature, le lion est menacé d’extinction.

A leur naissance, les lionceaux sont aveugles et tachetés. Ce n’est qu’au bout de deux mois que le vétérinaire pourra déterminer le sexe du petit lion qui est né le 29 août dernier au zoo d’Anvers.

Sa mère, Maouli, a vécu un accouchement difficile et assez dramatique, puisque son deuxième petit est mort-né. « Avant l’accouchement, Maouli avait perdu l’appétit. Après la naissance, elle s’est montrée affaiblie, nerveuse et agitée. Elle ne mangeait toujours pas, alors qu’elle devait pouvoir nourrir son petit », explique un communiqué du zoo historique.

Les soigneurs ont pu constater entretemps que le lionne allaite bien son petit. Vu son comportement étrange après l’accouchement, le vétérinaire avait cru que des petits étaient restés dans l’utérus. Une échographie a démontré que l’utérus était vide, mais que la lionne souffrait d’une infection. Elle reçoit des antibiotiques et semble se rétablir. Les prochaines semaines seront donc cruciales pour la mère et son lionceau.

Ces derniers sont d’ailleurs encore séparés du père, Victor, et de la grande sœur Cailin, en attendant que le nouveau-né se fortifie pendant 2 mois.

Dans la nature, les lions sont menacés. Il n’y a plus que 400 lions d’Asie et 30.000 lions d’Afrique.