Les Diables s’imposent au Pays de Galle

La Belgique a entamé, ce vendredi soir à Cardiff, les qualifications pour le Mondial 2014 de football au Brésil avec une victoire par 0-2 contre les Gallois. Les deux buts ont été inscrits par Vincent Kompany et Jan Vertonghen. Les Diables Rouges ont ainsi rejoint en tête du groupe A la Croatie, qui a battu la Macédoine par 1-0.

Dans le Cardiff City Stadium, où avaient pris place plus de 20.000 spectateurs, ce sont pourtant les Gallois qui se créaient ce vendredi soir la première occasion de marquer, à la 9e minute de jeu. Edwards profitait d’une mauvaise intervention de Gillet, mais tirait finalement à côté un but.

La partie changeait de couleur à la 26e minute, lorsque Collins effectuait une faute sur Gillet et se voyait renvoyé sur les bancs par un carton rouge de l’arbitre suédois. Les Belges n’hésitaient pas à profiter pleinement de leur supériorité numérique. Ils se montraient dangereux à plusieurs reprises, avec notamment une tentative de but de Mertens, mais il fallait attendre la 42e minute de jeu pour que Vincent Kompany parvienne réellement à concrétiser et inscrire le premier but des Diables.

En seconde mi-temps, les Belges se créaient trois occasions de marquer, par le biais d’Axel Witsel, Romelu Lukaku et Jan Vertonghen. Mais ce n’est qu’à la 84e minute que le même Vertonghen arrivait à doubler le score, sur un coup-franc. Les Gallois ne parvenaient plus à rétorquer et la rencontre se soldait par un 0-2 en faveur de la Belgique.

Les Diables Rouges rejoignent ainsi la Croatie - qui a battu la Macédoine par 1-0 - en tête du groupe A des épreuves qualificatives au Mondial 2014 de football. Les Belges seront justement opposés à la Croatie mardi prochain à Bruxelles, pour leur second match de qualification.

"Seuls les 3 points sont importants"

Marc Wilmots (photo) a décroché ce vendredi soir son premier succès d’importance en tant qu’entraîneur des Diables Rouges. A l’issue de la rencontre, il déclarait : « Ce fut un match difficile, mais nous sommes restés concentrés et stables derrière. Nous sommes parfois encore trop nonchalants. Nous pouvons toujours faire mieux, mais on peut être content de cette victoire".

Wilmots avait décidé de débuter la partie sans véritable attaquant de pointe. "J'ai choisi de faire commencer Mirallas, parce qu'il apporte de la profondeur, mais après la carte rouge des Gallois ce fut un autre match. Le Pays de Galles s'est retranché devant son but et nous avons dû pénétrer pas les flancs", précisait l'entraîneur fédéral. Et de conclure : "Je suis d'accord avec Kompany qui dit que ce n'était pas notre meilleur match, mais seuls les trois points sont importants."