Le "National Trust" flamand baptisé Herita

Le 16 janvier dernier, les trois organisations chargées de la gestion du patrimoine en Flandre - à savoir Erfgoed Vlaanderen, Open Monumentendag Vlaanderen et le Forum voor Erfgoedverenigingen - étaient fondues en une seule grande organisation sur le modèle britannique, baptisée temporairement Nieuwe Erfgoed Organisatie (NEO). A l’occasion de la Journée du patrimoine en Flandre, ce dimanche, le nom définitif de l’organisation a été dévoilé : Herita.

L’accord de collaboration entre les trois organisations chargées de la gestion du patrimoine en Flandre avait été conclu en juin 2010, dans le comté anglais du Kent. C’est en effet le « National Trust » britannique qui a été pris comme modèle par le ministre flamand du Tourisme et du Patrimoine immobilier Geert Bourgeois (N-VA) pour la réorganisation.

La nouvelle organisation pour le patrimoine en Flandre disposera de 2,2 millions d’euros de subsides par an. C’est 500.000 euros de plus que ce dont disposaient ensemble les trois organisations individuelles.

Le nouveau nom de l’organisation, Herita, fait allusion au mot anglais « heritage », qui signifie patrimoine en français. La couleur rouge du logo s’explique par le fait que c’est « la couleur du cœur, de la passion, de notre enthousiasme », explique le ministre flamand Geert Bourgeois (photo).

« J’espère que Herita contribuera à l’élargissement et au renforcement du rayonnement de notre patrimoine, de la conservation de notre patrimoine et de notre politique en la matière. Herita doit contribuer à sensibiliser un nombre croissant de Flamands à la valeur de notre patrimoine et les encourager à sa conservation. Je souhaite que se développe en Flandre un sentiment pour Herita qui soit semblable à celui des Anglais et des Ecossais pour leur National Trust », concluait Geert Bourgeois.