Sondage: score historique pour la N-VA

Si des élections fédérales devaient avoir lieu aujourd’hui, la N-VA obtiendrait un score historique. C’est ce que dévoilent les résultats d’un sondage de la VRT et du Standaard sur les intentions de vote des Flamands. Les Libéraux de l’Open VLD enregistreraient pour leur part leur score le plus bas en dix ans.

Si des élections fédérales devaient avoir lieu aujourd’hui, le parti de Bart De Wever récolterait 36,3% des voix. C’est 8,1% de plus que lors des élections fédérales d’il y a deux ans. Selon les résultats du sondage de la VRT, la N-VA obtient ainsi son score le plus haut depuis que le parti participe seul, sans le CD&V, aux élections.

En juin 2008, la N-VA avait obtenu un score de 6,6%. Le parti n’a depuis connu que des progressions, mis à part une légère baisse en mai 2009. Le succès du parti de Bart De Wever s’est confirmé en 2010, jusqu’à aujourd’hui, avec des intentions de vote dépassant donc les 36%.

Le CD&V à mi-chemin

Selon ce sondage, la N-VA se profile donc à nouveau comme le plus grand parti de Flandre. Le deuxième parti est son ancien partenaire de cartel, en l’occurrence le CD&V, qui n’obtient que la moitié du score des nationalistes flamands : 18,5%. Ce résultat demeure toutefois meilleur que celui obtenu lors des élections de 2010. Le parti de Wouter Beke progresse en effet de 1%. Lors des élections fédérales il y a dix ans, le CD&V obtenait encore quelque 26% des voix.

L’Open VLD au plus bas

Parmi les perdants, il est difficile de passer à côté des libéraux de l’Open VLD. Le parti d’Alexander De Croo obtient son score le plus bas jamais recueilli dans les sondages de la VRT. Il recule de 3% par rapport aux dernières élections fédérales et atteint de justesse la barre symbolique des 10% (10,7%). Il y a dix ans, les libéraux voguaient encore à 26%.

Le Vlaams Belang reste en-dessous des 10%

Toujours selon ce sondage, le parti d’extrême droite obtient environ le même score que lors du sondage du mois de mars dernier. Le Vlaams Belang se stabilise ainsi, limitant ses pertes à 3% par rapport aux élections de 2010. Il y a quelques années, le parti de Filip Dewinter obtenait encore des scores allant jusqu’à 25%.

Les socialistes du SP.A restent, avec 14,5%, légèrement en-dessous des résultats obtenus lors des dernières élections. De son côté, Groen perd une partie de ses gains engrangés lors des derniers sondages, mais enregistre tout de même une petite hausse par rapport à 2010 en récoltant 7,9% des intentions de vote.

Enfin la LDD de Jean-Marie Dedecker enregistre un pourcentage insignifiant : 1,3%. Durant ses meilleurs années, la Liste Dedecker récoltait 14% des intentions de vote.