Un nouveau mandat pour l’''empereur de Louvain'' ?

La ville de Louvain est souvent appelée ''Louisville'' car le bourgmestre Louis Tobback y règne en maître depuis maintenant 17 ans. Agé de 74 ans, le socialiste flamand désire prolonger son mandat de six ans. Et ses chances d’être réélu le 14 octobre prochain sont non négligeables.

Napoléon, l'empereur de Louvain, le bulldog : voilà quelques surnoms connus du bourgmestre de Louvain. On pourrait également y ajouter ''Papy Tobback''. Louis Tobback est en effet aujourd’hui âgé de 74 ans, et il semble qu’il n’est pas pressé de prendre sa retraite. Le socialiste flamand a ses raisons : il est l’une des plus importantes figures de proue à Louvain et sa popularité est immense.

Qui se trouve actuellement dans la coalition ?

Louvain est dirigé par le SP.A, le CD&V et la N-VA.

Le SP.A de Tobback possède 18 sièges. Le CD&V en a 12. La figure de proue pour les chrétiens-démocrates flamands à Louvain est Carl DeVlies, l'ancien Secrétaire d'Etat. Cela fait 17 ans que ce dernier se trouve dans l'ombre de Louis Tobback.

De son côté la N-VA a un siège. Sa tête de liste est Danny Pieters, l'ancien président du Sénat.

Quels sont les défis à Louvain ?

La ville de Louvain compte 95.000 citoyens. La plupart d’entre eux sont satisfaits de la gestion de la ville. Ils s’y sentent en sécurité, et profitent de l’offre importante en restaurants, bistrots, expositions et représentations de théâtre. L'économie de Louvain est par ailleurs florissante, le taux de chômage est bas, les revenus sont élevés.

Louvain est toutefois également victime de son succès: les prix des maisons continuent d'augmenter. Une maison moyenne coûte actuellement plus de 250.000 euros. Autre problème: trouver une place dans une école ou une crèche. Les parents sont presque obligés de camper devant une école s'ils veulent une place pour leur enfant. Troisième problème: la circulation routière. Il y a beaucoup d'embouteillages dans et autour de Louvain.

Un logement abordable et une place d’accueil pour tous les enfants, voilà les priorités pour Louis Tobback. Ce sont également les priorités de ses concurrents.

Qui pourra arrêter Louis Tobback ?

Le CD&V avec Carl de Vlies? Depuis 17 ans il se trouve déjà dans la coalition. Il est toutefois toujours resté relativement invisible en comparaison avec Louis Tobback. Peter van Rompuy, le fils de Herman, a décidé de déménager à Louvain et de pousser la liste.

Qu’en est-il d'Open VLD? Depuis 17 ans, le parti libéral se trouve dans l'opposition, dans une situation pour le moins difficile. L’ancien ministre Rik Daems a à présent déménagé à Louvain. Pourra-t-il briser l'hégémonie de Tobback?

Enfin il demeure un facteur inconnu: la N-VA avec Danny Pieters. L’ancien président du Sénat parviendra-t-il à attirer les voix et participer au succès que connait le parti nationaliste flamand en Flandre ?

Il semble d'ores et déjà que ces candidats auront du mal à détrôner Louis Tobback. S’ils n’y parviennent pas, ce dernier pourra encore régner 6 ans, soit jusqu'à son 80ème anniversaire.