Budget : une sanction européenne pour retard ?

Le gouvernement fédéral veut reporter la confection du budget 2013 au lendemain des élections communales et provinciales, alors que les projets de budget des différents pays membres de l’Union européenne doivent être déposés pour le 15 octobre. Selon le ministre des Finances Steven Vanackere (photo principale), la Commission européenne se montrera compréhensive face à la situation belge.

Le ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) a déclaré ce mercredi que le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn (photo dans texte) était au courant de l’approche d’élections communales et provinciales en Belgique. « Entretemps, je connais Olli Rehn », précisait même le ministre, estimant que la Commission ne regarderait pas de si près si le budget était prêt 5 jours plus tôt ou plus tard que la date limite du 15 octobre.

Le vice-Premier ministre Vincent Van Quickenborne (Open VLD) estime par contre que le budget de l’an prochain doit être bouclé au plus vite. Et si possible encore avant les élections du 14 octobre.

Le vice-Premier ministre Johan Vande Lanotte (SP.A) a quant à lui écarté lundi le risque d'une sanction de la Commission européenne. Dans ses perspectives économiques attendues le 7 novembre prochain, le commissaire Olli Rehn ne tiendra compte que des mesures nationales prises jusqu'au 15 octobre, a-t-il précisé.

Quoi qu’il en soit, le Premier ministre Elio Di Rupo (PS) ne fera pas de déclaration de politique le 9 octobre prochain au Parlement, lors de l’ouverture de l’année parlementaire. Elle sera remplacée par un discours du président de la Chambre, André Flahaut. Elio Di Rupo fera sa déclaration après les élections communales, à la fin du mois d’octobre.