Un promeneur reçoit une astreinte de Haaltert

L’administration de la petite commune de Haaltert, en Flandre orientale, verse depuis plus de 2 ans chaque jour 20 euros sur le compte en banque de l’un de ses habitants (photo). Il s’agit d’un senior, qui réside dans la commune rattachée de Kerksken. Il avait réclamé devant la justice que la commune rende à nouveau praticables 13 vieux chemins de promenade. Le juge lui a donné raison et imposé une astreinte à la commune. Cette dernière va maintenant se pourvoir en Cassation.

Le juge avait stipulé que la commune de Haaltert devait à nouveau rendre praticables, endéans les quatre mois, quelque 13 sentiers de promenade qui ont été fermés à la circulation ou qui ont disparu sous la végétation. Ils sont néanmoins repris sur des cartes de la région.

Si la commune ne s’en tenait pas à cet arrêt, elle devait payer à son habitant une astreinte quotidienne. L’administration de Haaltert n’a rien fait et est allée en appel de la décision de justice. Mais cette fois encore, le promeneur mécontent a obtenu gain de cause.

Plus de deux ans plus tard, l’astreinte de 20 euros par jour forme entretemps un joli montant d’environ 14.000 euros. La commune est furieuse. Elle veut se pourvoir en Cassation.

« Il n’est pas acceptable qu’un citoyen s’enrichisse de la sorte aux frais de la commune et de ses habitants », estime le bourgmestre Roger Coppens (Open VLD, photo). « Nous trouvons cela scandaleux ».