Près de 5.000 motards manifestent à Bruxelles

Près de 5.000 motards, venus des quatre coins de la Belgique et des Pays-Bas, se sont rassemblés, aux pieds de l'Atomium, samedi midi à Bruxelles, pour la manifestation européenne contre le contrôle technique pour les motos.

Une délégation de cinq représentants a été reçue à la Commission européenne.

Organisée par la Fédération belge des motards en colère (FBMC), cette manifestation, annoncée comme "le plus grand camping bruxellois", vise à protester contre le projet d'imposition par l'Europe d'un contrôle technique pour les motos.
"Seuls 0,3% des accidentés en Belgique et 0,6% en Europe le sont à cause d'un problème technique de leur moto", remarque Joe Verrecke, président de la FBMC. "Ce sont 21% des motards qui meurent sur les routes pour des problèmes d'infrastructures ou des 'tourne à gauche'", ajoute-t-il.
 

Les motards annoncent qu'ils resteront rue de la Loi jusqu'à ce qu'ils obtiennent une réponse satisfaisante. Ils menacent également d'occuper les différents lieux de contrôle technique en Europe s'ils ne sont pas entendus.
Le commissaire européen pour les Transports, Slim Kallas, qui veut durcir les contrôles techniques pour les voitures, souhaite mettre en place un contrôle obligatoire pour les deux-roues et écarter de la circulation les engins "potentiellement mortels". Dans son appel pour une manifestation à l'échelle européenne, la Fédération européenne des associations de motocyclistes (FEMA) a dénoncé le projet le qualifiant d'"inutile et onéreux".