Va-t-on étendre la plage naturiste de Bredene ?

La première plage naturiste de notre littoral a été inaugurée le 1er juillet 2001 à Bredene. Cette initiative qui était controversée, au début est devenue une véritable attraction touristique. En pleine saison d’été cette plage réservée attire des dizaines de milliers de personnes. Certains envisagent déjà d’étendre la zone mais tous les candidats aux élections communales ne pensent pas que ce soit une bonne idée.

La Belgique compte 19 associations de naturistes qui, ensemble, regroupent environ 13 000 membres.

Actuellement seuls 300 mètres du littoral situés sur la commune de Bredene (Flandre occidentale) sont réservés aux naturistes. Selon la Fédération belge du Naturisme c’est trop peu. "Surtout les jours d’été les gens sont les uns sur les autres" a déclaré la vice-présidente Arlette Debaaut. "Mais en été il y a du monde partout sur la plage. Nous n’avons pas le droit d’exiger plus de la place que les textiles. C’est au conseil communal de décider".
Daniel Caen, porte-parole de l’organisation Westland Athena d’Ostende, la ville voisine estime que s’il est possible d’étendre la zone réservée aux naturistes cela devrait se faire plutôt du côté de la commune du Coq (De Haan).

Exclusivité en Belgique

Si toutes les têtes de listes aux élections communales estiment que la plage naturiste est très populaires certains candidats sont toutefois réticents quant à son élargissement. "Si c’est positif d’avoir une plage naturiste à Bredene, nous estimons qu’il n’est pas possible de l’agrandir sur le territoire de la commune" déclare Steve Vandenberghe (SP.A).

"Cela se ferait inévitablement au détriment des personnes qui ne sont pas naturistes".
Kristof Vermeire (CD&V) doute de la faisabilité d’un projet d’extension. "Une extension de la plage est pratiquement impossible car la plage voisine est déjà très fréquentée". Louis Van Belleghem (Open VLD) se demande si cette plage naturiste est vraiment utile. "Il faudrait examiner si cette plage apporte une valeur ajoutée. Peut-être qu’il y a d’autres priorités pour rendre nos plages attrayantes pour un large public".
Erwin Poppe (N-VA) estime e son côté que "la plage pour naturistes de Bredene est une exclusivité de la Côte belge".

"Le grand succès de cette expérience devrait encourager les autres communes du littoral d’opter pour des initiatives similaires. Seuls les conseils communaux sont compétentes pour prendre une telle décision".
A ce propos, les communes de Middelkerke, Coxyde et Oostduinkerke n’ont jamais été très enthousiastes pour un tel projet. Il semble donc que les naturistes devront encore longtemps se contenter des 300 mètres de plage à Bredene.