Vaste opération policière dans le milieu de la prostitution

Plus de trois cent cinquante policiers belges, allemands et néerlandais ont mené dans la nuit de vendredi à samedi une opération de contrôle dans le milieu de la prostitution, dans la région frontalière entre la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas.

Des forces de police belges, allemandes et néerlandaises des villes de Hasselt, Tongres, Liège, Grâce-Hollogne, Awans, Verviers, Eupen, Aix-la-Chapelle, Heinsberg, Düren, Euskirchen ainsi que de la région Limburg-Zuid se sont réunies pour effectuer simultanément, dans les trois régions frontalières, des contrôles dans des clubs privés et bars de prostitution.

Plus de 350 policiers ont participé à cette intervention, organisée dans le cadre de la NeBeDeAgPol, une association de policiers au sein de l'Eurégio Meuse-Rhin. Plusieurs parquets et services d'inspection ont également participé à l'action de contrôle.
Des officiers de liaison étaient également présents afin de procéder directement, le cas échéant, au traitement d'informations internationales.
L'opération visait aussi la lutte contre la traite des êtres humains, le respect des droits des étrangers ainsi que la législation sociale. Les prostituées, tout comme leurs clients, ont fait l'objet du contrôle.