Horigome récupère son précieux violon

La violoniste japonaise de renom international qui réside de longue date en Belgique - où elle a remporté en 1980 le Concours Reine Elisabeth (photo principale) - avait vu son instrument de 1741 retenu en août par les douaniers à l’aéroport de Francfort. En envoyant les documents nécessaires en Allemagne, elle a pu récupérer son Guarneri del Gesu.

La Japonaise Yuzuko Horigome, âgée aujourd’hui de 54 ans, est surtout connue en Belgique depuis qu’elle remporta en 1980 le prestigieux Concours musical Reine Elisabeth de violon (photo d'époque, avec la Reine Fabiola). Elle vit maintenant de longue date en Belgique et enseigne notamment au Conservatoire royal de Bruxelles.

C’est au début de sa carrière qu’elle a acquis au Japon son précieux instrument, un violon construit en 1741 par le célèbre luthier italien Giuseppe Guarneri. Sa valeur dépasse un million d’euros. Jusqu’en août dernier, la soliste de renommée internationale n’avait jamais eu à déclarer son violon à la frontière lors de ses nombreux déplacements dans le monde.

Mais en août dernier, les douaniers allemands de l’aéroport de Francfort avaient retenu son précieux instrument. Ils demandaient à Horigome quelque 190.000 euros ou une garantie bancaire équivalente à ce montant, indiquait son mari le chef d’orchestre Bartholomeus-Henri Van de Velde.

De retour en Belgique, la violoniste a renvoyé à Francfort les documents nécessaires pour pouvoir enfin récupérer son Guarneri del Gesu.