Neuf patients euthanasiés ont fait don de leurs organes

Depuis 2005, neuf patients ayant fait le choix de l'euthanasie ont fait don de leurs organes, a annoncé samedi l'ASBL Maakbare Mens, à l'occasion d'un colloque sur le sujet. La Belgique fait figure de pionnier en matière de combinaison entre euthanasie et don d'organes.

Neuf patients ayant choisi l’euthanasie ont donné leur accord pour une transplantation d’organes. Cette situation est unique au monde. Seuls les Pays-Bas ont enregistré un cas identitque.

Au total, 1.133 personnes ont opté pour l'euthanasie en 2011. Dix pour cent d'entre elles auraient pu potentiellement faire don de leurs organes. "Il s'agit principalement de patients souffrant de problèmes neurologiques ou neuropsychiatriques", explique le Professeur Ysebaert de l'hôpital universitaire d'Anvers.

Dans la pratique, seul un patient demandeur d’euthanasie sur dix peut faire don de ses organes. Cette situation est liée au fait que la plupart des gens qui optent pour l’euthanasie sont en fait des malades du cancer en phase terminale.

"Le cancer pourrait être transplanté en même temps que l’organe. C’est pourquoi ces patients sont exclus de la donation d’organes", indique pour sa part le chirurgien Dirk Raemdonck de l’hôpital universitaire de Louvain.

Les neuf personnes euthanasiées ayant décidé de donner leurs organes l'ont fait sur base volontaire. "Actuellement, on ne dit pas aux patients qu'ils peuvent faire ce choix à cause du choc émotionnel que cela représente", précise le Pr. Ysebaert.