Le CD&V sur des charbons ardents à Courtrai

Alors que le parti démocrate-chrétien est au pouvoir depuis 150 ans sans interruption dans cette ville cossue de Flandre occidentale, le vice-Premier ministre et ministre des Pensions Vincent Van Quickenborne (Open VLD) a annoncé qu’il quitterait le gouvernement fédéral s’il était élu bourgmestre à Courtrai. Il détrônerait ainsi l’actuel bourgmestre et ancien ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V). Ce qui crée des tensions locales et beaucoup de nervosité.

A l’heure actuelle, la ville de Courtrai (Flandre occidentale) est dirigée par le CD&V de Stefaan De Clerck (photo) et l’Open VLD de Vincent Van Quickenborne. Le parti libéral Open VLD a 9 sièges, alors que le CD&V démocrate-chrétien a le double, soit 18 sièges.

Au lendemain des élections communales de 2006, le CD&V formait un cartel avec la N-VA, mais la collaboration entre les deux partis a été stoppée en novembre 2010, pendant les longues négociations en vue de la formation d’un nouveau gouvernement fédéral. A Courtrai, le seul élu de la N-VA est alors passé au CD&V.

Le CD&V dirige Courtrai, mais dans la nervosité. Au sein du parti-même, il y a en effet un duel. D'une part, il y a des représentants de l’ACW - l’équivalent flamand du Mouvement Ouvrier Chrétien MOC - avec Lieve Lybeer comme figure de proue. Lybeer avait remplacé Stefaan De Clerck comme bourgemestre faisant fonction quand ce dernier était encore ministre de la Justice, dans le gouvernement Leterme Et d'autre part, il y a le groupe autour Stefaan De Clerck. Leur dispute n'est plus un secret à Courtrai.

Quels sont les défis?

La ville de Courtrai compte 75.000 habitants. Et la plupart d’entre eux sont contents de leur administration communale. On a beaucoup construit à Courtrai pendant les 6 dernières années. Ces travaux étaient nécessaires car la ville avait besoin d'une grande transformation.

L'économie de Courtrai est florissante: le nombre de magasins a nettement augmenté et même dépassé le nombre symbolique de 1.000 magasins.

Mais il y a aussi des discussions au sujet du budget communal et de la construction éventuelle d’une nouvelle route régionale.

Qui sont les concurrents de Stefaan De Clerck?

Le concurrent le plus important est l'Open VLD du ministre fédéral Vincent Van Quickenborne (photo). Selon un récent sondage de popularité, Van Quickenborne serait plus populaire à Courtrai que Stefaan De Clerck.

La N-VA se présente sans le CD&V cette fois, contrairement à 2006. Elle a comme figure de proue le président local de l'Unizo, l’Union des entrepreneurs indépendants. La N-VA est le facteur inconnu, comme c’est d’ailleurs le cas dans la plupart des communes flamandes.

La figure de proue du CD&V est Stefaan De Clerck, l’actuel bourgmestre. Mais le parti perd deux personnalités populaires : Carl De Caluwé, qui est devenu gouverneur de la province de Flandre occidentale, et l’échevin Guy Leleu qui prend sa retraite. Les disputes internes, le départ de deux figures populaires et la grande popularité de Vincent Van Quickenborne génèrent de la nervosité. Mais les citoyens de Courtrai voudront-ils vraiment changer, après 150 ans de suprématie des chrétiens-démocrates ?