L’heure de pointe pluvieuse paralysée par des bouchons

La pluie qui ne cessait de tomber depuis le milieu de la nuit et plusieurs accidents survenus sur diverses autoroutes ont occasionné jusqu’à plus de 400 km d’embouteillages - entre 8h30 et 9h00 - dans l’ensemble de la Belgique ce jeudi matin. Des voitures sont restées jusqu’à 1 heure à l’arrêt.

« La situation est légèrement catastrophique sur les routes », déclarait ce jeudi matin, vers 9h00, Bart Suy de la rédaction de la Circulation de la VRT. Dès 7h00 du matin, quelque 120 km de bouchons encombraient les routes du pays, et entre 8h30 et 9h00 on atteignait un maximum de 408 kilomètres de bouchons.

En cause, les importantes chutes de pluie qui perduraient depuis le milieu de la nuit. Mais aussi une circulation plus intense au lendemain de la grève de 24 heures des chemins de fer belges. D’autre part, le jeudi est traditionnellement l’un des jours où les routes sont le plus encombrées sur notre réseau.

A cela sont venus s’ajouter plusieurs accidents de la circulation, qui ont tout bloqué. Le point le plus noir du réseau aura été Gand (Flandre orientale). Un accident survenu sur l’autoroute E40 entre Sint-Denijs-Westrem et Zwijnaarde vers 7h30 a engendré d’importants retards, tout comme d’autres accidents sur l’E40 et la R4. Un camion, deux voitures et une camionnette s’y sont percuté et ont terminé leur course sur la berme centrale.

Un accident survenu sur l’échangeur entre la E19 et le Ring de Bruxelles a mis les automobilistes à l’arrêt depuis Rumst en direction de la capitale, soit près d’une heure et demie d’embouteillages. Un autre accident sur l’E19, en direction de Zaventem, impliquant deux camions et une voiture, ainsi qu’un accident sur l’A12 à hauteur d’Aartselaar, ont causé d’autres embarras de la circulation.

En fin de matinée, il restait encore 50 km de bouchons sur le réseau autoroutier belge.