Le tandem violet a-t-il vécu à Gand ?

Cela fait près de 25 ans que la ville de Gand (Flandre orientale) est dirigée par une coalition entre les socialistes de Daniël Termont et les libéraux de Mathias De Clercq. La question est de savoir si cette coalition pourra se poursuivre après les élections du 14 octobre.

Depuis 25 ans, une coalition violette règne en maître dans la cité d’Artevelde. Mais durant l’été 2011, c’est la douche froide pour les libéraux: le bourgmestre Daniël Termont du SP.A annonce en effet la formation d’un cartel avec les Verts (Groen) pour les élections communales de 2012.

La coalition actuelle en chiffres

Aujourd'hui Gand est donc dirigée par une coalition entre les socialistes du SP.A et les libéraux d'Open VLD. Le bourgmestre Daniël Termont du SP.A est très populaire. Il n'a pas d'autres mandats politiques. Les socialistes de Termont possèdent 15 sièges.

Leur partenaire de coalition est l’Open VLD de Mathias De Clercq, le petit-fils de Willy De Clercq, une des figures de proue du parti libéral. Ils ont au total 11 sièges.

La N-VA n'a, à ce jour, que 2 sièges, mais depuis 2010 l'ancien journaliste politique de la VRT, Siegfried Bracke, s'est rallié à la N-VA et est "tête de liste" de la Nieuw-Vlaamse Alliantie (Alliance Néo-Flamande) à Gand.

Quels sont les grands défis ?

La ville de Gand compte presque 250.000 citoyens. C'est une ville branchée et agréable. Mais elle connait aussi ses problèmes. Il est par exemple très difficile d’y trouver une maison à un prix abordable. Les jeunes ont donc tendance à fuir la ville. Ces 6 dernières années, la cité n'a presque construit aucun logements sociaux.

La mobilité constitue l'autre grand problème. La ville de Gand a également besoin d’aires de parking. La nouvelle coalition devra prendre une décision importante: faire de Gand une ville sans voitures, ou pas.

Il y a enfin le problème spécifique de l’immigration: De nombreux citoyens d''Europe de l'Est viennent chercher un meilleur avenir à Gand. Mais il semble qu’il n'y ait pas de place et pas d'argent pour eux.

Quels sont les concurrents de Termont ?

Qui peut arrêter Daniel Termont? Peut-être la N-VA? Les citoyens de Gand vont devoir choisir entre la gauche de Daniel Termont et la droite de Siegfried Bracke.

Bracke est un concurrent sérieux. L'ancien journalist de la VRT avait obtenu un bon score lors des élections parlementaires de 2010.

Selon les partis eux-mêmes, il n'existerait pas de pré-accordentre certains d'eux.