Percée de la N-VA dans les chefs-lieux de provinces

Si l'on en croit le dernier sondage réalisé pour la radiotélévision publique flamand VRT et les quotidiens De Standaard (Anvers) et Het Laatste Nieuws sur les intentions de vote pour les élections communales dans les chefs-lieux des cinq provinces flamandes, la N-VA effectuerait une percée, mais sans véritable raz-de-marée. Sauf à Anvers, où Bart De Wever semble incontournable.

D’après ce sondage, les chefs-lieux des provinces restent solidement aux mains des socialistes du SP.A, et avec le départ du bourgmestre CD&V de Bruges Patrick Moenart, la Venise du Nord pourrait aussi passer aux mains d’un bourgmestre socialiste.

Termont à Gand, De Wever à Anvers

Les bourgmestres en place, comme Daniël Termont à Gand, Louis Tobback à Louvain, confirment leur bon score du sondage de la semaine dernière. Mais à Bruges, les jeux restent ouverts suite au départ de l’actuel bourgmestre, et à Anvers où Bart De Wever reste le plus populaire avec un écart de 10% avec l’actuel bourgmestre Patrick Janssens.

A Gand, 60% des personnes interrogées plébiscitent le bourgmestre sortant Daniël Termont.

A Bruges, les jeux restent ouverts entre le CD&V, le SP.A et la N-VA. C’est toutefois le nom de l’ancien ministre Renaat Landuyt (SP.A) qui est le plus souvent cité.

A Hasselt, la liste Pro Hasselt perdrait sa majorité absolue. Pour 33% des habitants de Hasselt, la bourgmestre sortante Hilde Claes devrait se succéder à elle-même.

Louis Tobback semble toujours indéboulonnable à Louvain, 46% des personnes interrogées veulent en effet qu’il reste bourgmestre.