Un douanier arrêté pour trafic de cocaïne

Dans le cadre d’une enquête sur une bande professionnelle de trafiquants de drogues actifs au port anversois, 12 personnes ont été arrêtées, dont un douanier de 31 ans qui semble s’être enrichi via le trafic de stupéfiants. Selon la justice, il s’agirait d’une bande importante de trafiquants.

Le douanier de 31 ans, originaire d’Anvers, a été arrêté par la police lundi après des perquisitions à son domicile et son lieu de travail. Il a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé des chefs d’infraction à la législation sur les stupéfiants et participation à une organisation criminelle.

Les perquisitions avaient démontré que l’homme ne vivait pas seulement de son salaire de douanier. « Nous avons trouvé des produits de luxe exorbitants, comme plusieurs montres de 20.000 dollars et des voitures onéreuses », expliquait Stanny De Vlieger de la police judiciaire.

Selon le porte-parole du parquet Paul Van Tigchelt, « les douze suspects peuvent être classés en deux catégories. D’une part, il y a le douanier, sa petite amie et une autre compagne, et d’autre part les personnes qui sont soupçonnées d’avoir fait appel au douanier pour faire passer la cocaïne ». La fonction précise du douanier n’a pas encore été communiquée, mais le parquet souligne qu’il ne faisait pas partie des services effectuant les contrôles antidrogue sur le terrain.

Les perquisitions menées cette semaine dans le cadre de l’enquête ont permis de saisir des quantités de cocaïne, des documents, des armes à feu avec silencieux, des gilets pare-balles et des véhicules. La police et le parquet estiment que les suspects pourraient être responsables de l’importation d’une « partie substantielle » des 9 tonnes de cocaïne qui ont déjà été interceptées cette année dans le port d’Anvers. Le montant fait déjà figure de record.

L’enquête sur la bande de trafiquants de cocaïne avait débuté à la fin de l’an dernier. Le ministère des Finances a précisé que le service de contrôle interne avait informé la police d’irrégularités commises par le douanier suspect.