Un détenu s’évade de la prison de Saint-Gilles

Un homme placé sous mandat vendredi s'est évadé lors de son transfert vers la prison de Saint-Gilles, vers 17h30, a indiqué la porte-parole de la police de la zone de Bruxelles-Midi, Marie Verbeke. Il a légèrement blessé une policière lors de son évasion. L'homme, activement recherché, a été signalé internationalement.

L'homme était transféré en camionnette par la police fédérale depuis le palais de Justice de Bruxelles. Un policier conduisait le véhicule et une policière était au côté du détenu à l'arrière.

Devant l'entrée de la prison de Saint-Gilles, l'homme a frappé la policière et a réussi à ouvrir la porte coulissante de la camionnette. Il a alors pris la fuite. Légèrement blessée, la policière a été emmenée à l'hôpital pour examen.

Une enquête sur les circonstances de l'évasion a été ouverte. L'hélicoptère de la police fédérale, des chiens pisteurs et des patrouilles ont été réquisitionnés pour ratisser différentes zones. L'évadé, Sadri Bouazza, a été signalé internationalement.

L’individu avait été arrêté vendredi avait été arrêté vendredi dans le cadre d'une affaire de trafic de drogues avant d'être déféré devant le juge d'instruction Grégoire. Le juge d'instruction avait décidé l'incarcération du détenu.

Ce samedi, le parquet de Bruxelles a indiqué que le détenu qui s’est échappé était bien menotté dans le dos. De plus, il était équipé d’une ceinture de sûreté à laquelle étaient liées les menottes. Le parquet a ainsi réfuté une information publiée par le quotidien flamand Het Laatste Nieuws selon laquelle le prisonnier n’était pas menotté.