Changement de majorité à Bruxelles-ville

Le bourgmestre sortant de la Ville de Bruxelles, Freddy Thielemans (PS), a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi la conclusion d’un accord avec les libéraux francophones et néerlandophones. Le partenaire de l’ancienne coalition, le CDH de la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet, est relégué dans l’opposition. Les partis flamands sont en progression.

Le PS associé au SP.A et emmené par Freddy Thielemans est sorti gagnant du scrutin à la Ville de Bruxelles, avec 29,1% des voix et 18 sièges, devant le CDH emmené par Joëlle Milquet (18% et dix sièges) qui a coiffé sur le fil le MR (17,9% et dix sièges) tiré quant à lui par Alain Courtois.

Ecolo (12,4%; 7 sièges) a repris du poil de la bête par rapport à 2006. Le FDF (7,6%) aura lui trois sièges.

Groen, le plus grand parti flamand à Bruxelles-ville

Le tandem Ecolo-Groen obtient 12,39% des voix dans la capitale. A côté du Secrétaire d’Etat bruxellois Bruno De Lille et de Bart Dhondt à la deuxième place, Malika Abbad obtient un troisième siège. Le SP.A et l’Open VLD ont chacun deux élus, la N-VA obtient un siège comme le CD&V, alors que le Vlaams Belang n’a pas d’élu.

De tous les candidats flamands à Bruxelles-ville, c’est Els Ampe (Open VLD) qui est la plus populaire avec 1.607 voix, suivie par Bart Dhondt (Groen) avec 1.200 voix, Ans Persoons (SP.A) 978 voix, Johan Van Driessche (N-VA) 727 voix et le ministre flamand Pascal Smet (SP.A) 715 voix.

Els Ampe (photo) et Ans Persoons devraient devenir échevines.