Francesco Vanderjeugd, benjamin des maïeurs flamands

Le nouveau bourgmestre de Staden (Flandre occidentale) n’a que 24 ans. Depuis 2006, le jeune coiffeur siégeait déjà au conseil communal pour Open VLD. Son parti formera une coalition avec le SP.A et la N-VA. D’autre part, c’est la commune brabançonne de Kortenberg qui aura le conseil communal le plus féminin, composée de 60% de femmes.

Francesco Vanderjeugd n’a encore que 24 ans, mais il deviendra le prochain bourgmestre de la commune de Staden (photo), en Flandre occidentale. Vanderjeugd n’est cependant pas un novice en politique. Depuis 2006, il siégeait déjà au conseil communal de Staden, pour le parti libéral flamand. Open VLD vient maintenant de briser la majorité du CD&V démocrate-chrétien et va diriger la commune en coalition avec le SP.A socialiste et la N-VA nationaliste. « Avec une tripartite, c’est toujours mieux que quand un seul parti domine », estime le futur bourgmestre.

« Oui, je deviendrai bourgmestre de Staden dès janvier 2013. Bien entendu, j’ai accueilli cette nouvelle avec euphorie. Je suis longtemps resté avec les deux pieds sur terre, mais quand j’ai vu le nombre de voix de préférence que j’ai obtenues, j’ai compris que Staden m’a donné un signal clair. C’est l’électeur qui m’a donné ce mandat », s’exclamait Francesco Vanderjeugd ce lundi.

Open VLD (22,8%) est le troisième parti à Staden après le CD&V (41,9%), qui a un siège trop peu que pour garder sa majorité, et la N-VA (26,9%). Vanderjeugd a remporté le double de voix de préférence par rapport au représentant principal de la N-VA. Le jeune coiffeur deviendra ainsi vraisemblablement le plus jeune bourgmestre de Flandre. « Mais je ne suis pas seul, nous formons une équipe. Je vais m’engager à 100% ».

Kortenberg : 60% de femmes au conseil communal

Femma, l’ancien Mouvement chrétien des femmes ouvrières (KAV), a analysé les résultats des élections communales en Flandre et désigné la commune qui comptera le plus de femmes dans son conseil. Il s’agit de Kortenberg (photo), en Brabant flamand.

En effet, quelque 60% des conseillers y seront des femmes. Elle est suivie par les communes de Kapellen (58% de femmes au conseil communal), Ingelmunster (57%), Overpelt (56%), Louvain (55%), Bierbeek (52%) et Geel (51%) notamment. La commune de Pepingen, également en Brabant flamand, est la moins bonne élève, puisqu’elle ne comptera que 13% de femmes dans son conseil.

Des 308 communes de Flandre, quelque 75 auront entre 40 et 60% de conseillers féminins. Dans 225 autres communes, le pourcentage de femmes au conseil se situera entre 20 et 40%. Mais dans 8 communes, le conseil comptera moins de 20% de femmes.