Le pédiatre anversois à nouveau soupçonné d’attentat à la pudeur

Le médecin de 51 ans originaire de Putte, près de Malines, et qui dirigeait le Centre du diabète des enfants à l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA), est détenu depuis quelques semaines pour attentat à la pudeur sur un mineur d’âge qui avait déposé plainte. Le pédiatre a maintenant été inculpé pour un deuxième fait du même type. Il est aussi officiellement soupçonné de détention de matériel pédopornographique.

Après que les soupçons d’attentat à la pudeur sur mineur aient été révélés la semaine dernière, à l’encontre du pédiatre de Putte qui dirigeait aussi le Centre du diabète des enfants de l’hôpital universitaire d’Anvers, le parquet a reçu de nouvelles déclarations sur le médecin.

L’une d’entre elles a débouché sur une inculpation. Le parquet ne souhaite pas donner davantage de détails sur l’enquête, qui est toujours en cours. Il s’agirait cependant de faits similaires.

Pour rappel, une enquête avait été ouverte en septembre dernier à l’encontre du pédiatre de 51 ans, après le dépôt d’une plainte par un mineur d’âge. Des perquisitions avaient alors été menées à son domicile à Putte et à son cabinet à l’hôpital universitaire d’Anvers. La justice avait alors notamment trouvé du matériel pédopornographique sur son ordinateur.

Entretemps, le médecin est officiellement soupçonné de détention de matériel pédopornographique. Il a été placé sous mandat d’arrêt. La chambre des mises en accusation d’Anvers a prolongé la semaine dernière sa détention. Le parquet lance un appel à d’éventuels autres victimes du pédiatre, pour qu’elles prennent contact avec la police.