Les patates de Lutosa en mains canadiennes

La reprise de la division de pommes de terre du groupe flamand PinguinLutosa par l’entreprise canadienne McCain a déjà été bouclée, pour un montant de 225 millions d’euros, mais les autorités européennes à la concurrence doivent encore donner leur feu vert. Amputé de Lutosa, le groupe flamand doit se chercher un nouveau nom.

L’information a été confirmée vendredi soir par Hein Deprez, CEO du groupe flamand PinguinLutosa. Ce dernier sera d’ailleurs remplacé dès le 1er novembre par Marleen Vaesen. Il souligne cependant que l’entreprise conservera sa structure actuelle. « Nous avons une base financière forte qui nous permettra de continuer à croître indépendamment ».

Lutosa, la division des pommes de terre de PinguinLutosa, était convoitée par trois repreneurs potentiels, à savoir McCain, Aviko et Lamb Weston. Le syndicat chrétien demande le maintien de l’emploi sur les deux sites belges de Leuze-en-Hainaut - qui occupe 500 travailleurs - et de Waregem, qui possède 165 travailleurs, ainsi que le maintien des investissements.

Le CEO a confirmé que les deux sites seraient repris par McCain et que des investissements seront réalisés. Aucun changement ne devrait cependant intervenir au niveau du personnel.

PinguinLutosa possède actuellement 17 sites en Belgique, France, Allemagne, Pologne, Hongrie et au Royaume-Uni. Il emploie environ 2.700 personnes.