115 emplois sacrifiés chez Dow Chemical

Le groupe chimique américain a annoncé la fermeture de 20 sites dans le monde, ce qui entraînera la suppression de 2.400 emplois. L’un des sites est celui de Tessenderlo, dans le Limbourg, où une bonne centaine de personnes devraient perdre leur emploi. Dow Chemical possède encore 4 autres installations en Belgique.

C’est réellement un jour noir pour l’économie dans la province du Limbourg. Après l’annonce de la fermeture, en 2014, de l’usine Ford à Genk - où plus de 4.300 emplois sont menacés, ainsi que quelque 5.000 emplois chez des sous-traitants -, on apprenait aussi que l’un des 20 sites que la multinationale américaine Dow Chemical projette de fermer - déjà en décembre prochain - se trouve à Tessenderlo, dans le Limbourg.

L’usine de Tessenderlo produit du polyéthylène et devrait voir disparaître 115 emplois. Le conseil d’entreprise en a été informé ce mercredi.

D’autres sites au Benelux seront touchés, pour une perte de 60 emplois. Les précisions devraient être livrées dans les prochains mois. Dow Chemical (photo) possède 7 sites au Benelux, et un total de 2.000 travailleurs.

En Belgique, les localités de Zwijndrecht, Edegem, Tertre et Bruxelles accueillent aussi des installations du groupe chimique américain.

Dow Chemical veut économiser 500 millions de dollars par an, en raison de la mauvaise conjoncture économique.