Plus d’accidents après l’heure d’hiver ?

Le passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver a pour conséquence une hausse du nombre d'accidents sur les routes, selon une étude menée par l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) rapportée samedi par le journal De Morgen.

Le passage à l’heure d’hiver aura lieu ce dimanche 28 octobre. À 3 heures du matin, il faudra retirer 60 minutes à l’heure légale : il sera donc 2 heures.

On dénombre chaque année durant le mois qui suit le passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver davantage de blessés sur les routes, principalement entre 17h et 18h, peut-on lire dans un rapport de l'Institut belge pour la sécurité routière . L'IBSR a analysé tous les accidents de la route survenus entre 2001 et 2010. Le rapport montre qu'il existe des périodes "à risque" sur les routes.

Période d'adaptation

"Les moments les plus dangereux tombent toujours aux mêmes périodes de l'année, du mois, de la semaine, du jour, voire même aux mêmes heures", explique Sofie Van Damme de l'IBSR.

"Le fait que davantage d'accidents vont se produire ce mois-ci est lié au passage à l'heure d'hiver. Dès lundi l'heure de pointe du soir se passera dans le noir, une situation pour laquelle tous les usagers de la route ont besoin d'un temps d'adaptation. C'est surtout le cas pour les piétons."

Augmentation des cambriolages

A la veille du passage à l'heure d'hiver, la police fédérale a rappelé vendredi que les mois d'octobre à mars sont les plus propices aux cambriolages. Depuis quelques années, ils sont en effet en hausse en Belgique. En 2011, 69.568 vols dans des habitations ont été constatés, pour 63.344 faits enregistrés en 2010. Les cambrioleurs ont été particulièrement actifs durant les mois de novembre et décembre 2011 avec respectivement 7.195 et 7.696 cambriolages dans des habitations.