Lancé de chats vivants à Anvers : la suite

L’artiste flamand Jan Fabre désire réaliser de nouveaux tournages à Anvers mettant en scène des animaux vivants. Selon les quotidiens Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen, ces nouveaux projets divisent l’administration anversoise. La semaine dernière, un lancé de chats vivants au sein de la maison communale avait provoqué de vives réactions.

Dans le cadre de son film "Dr. Fabre will cure you", Jan Fabre (photo) planifie de réaliser de nouveau tournages à Anvers mettant en scène des animaux vivants.

Il s’agira cette fois de tortues, de chiens, de faucons et de vautours. La maison de production française, Regards Productions, a obtenu l’autorisation nécessaire.

"Une interdiction totale irait trop loin ", a déclaré le porte-parole de la ville d’Anvers, Dirk Delechambre. Anvers a toutefois imposé une condition : un vétérinaire doit être obligatoirement présent lors des prises de vue.

La ville a ainsi été à l’encontre du conseil émis par le Service bien-être des Animaux qui aurait voulu mettre un terme définitif à ces tournages.

L’échevin en charge, Luc Bungeneers est mécontent de cette décision, tout comme le président de l’organisation de protection des animaux GAIA, Michel Vandenbosch. "Après le traitement honteux qu’ils ont infligé à des chats dans la maison communale, Fabre et ses compagnons sont aujourd’hui récompensés par la ville", a-t-il dénoncé.

Entre-temps, l’équipe de tournage a fait savoir à la police locale qu’elle ne comptait pas faire usage des animaux dans les espaces publics mais uniquement dans des lieux privés, et ce pour éviter d’attirer les badauds.

La semaine dernière, Jan Fabre et son équipe de production parisienne avaient créé l’émoi en lançant en l’air des chats vivants sur les escaliers du hall de la maison communale d’Anvers (voir la vidéo ci-contre). Face aux vives réactions provoquées par ces prises de vue, l’artiste avait fait savoir que les animaux étaient encore en bonne santé.