Des sangliers trop sauvages à Anvers

Le syndicat d’agriculteurs Boerenbond a reçu des rapports de dégâts causés par des sangliers particulièrement sauvages en province anversoise. Des problèmes similaires avaient aussi déjà été signalés dans la province du Limbourg. La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), veut assouplir les règles de la chasse aux sangliers.

Après avoir causé des dégâts en province du Limbourg, des sangliers sauvages ont maintenant été signalés en province anversoise et des dégâts constatés.

Selon Gert Van de Moortel du syndicat d’agriculteurs Boerenbond, « des dégâts causés par des sangliers ont été signalés à Mol-Postel et dans la région autour de Herselt, où les animaux ont endommagé des cultures et des pâturages ».

La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (photo), a annoncé des mesures particulières pour stopper les sangliers sauvages. Elle compte également assouplir les règles de la chasse de ces mammifères à poil raide.