STIB : mesures immédiates pour renforcer la sécurité

A la suite de plusieurs cas graves d’agression d’agents de la société bruxelloise de transports en commun, la semaine dernière dans les communes d’Anderlecht et de Molenbeek-St-Jean, les syndicats et la direction se sont mis d’accord sur des mesures immédiates pour renforcer la sécurité sur le réseau de la STIB. Les équipes d’intervention seront notamment grossies de nouveau personnel.

Après s’être réunis longuement ce lundi, direction et syndicats de la STIB se sont mis d’accord sur plusieurs mesures, à prendre immédiatement ou dans un avenir très proche, pour renforcer la sécurité du personnel et des passagers dans les transports en commun bruxellois.

Ainsi, le bon fonctionnement des caméras embarquées à bord des véhicules de la STIB sera vérifié de façon systématique avant toute sortie. La société bruxelloise affectera aussi, dès ce mardi, des agents supplémentaires à des missions d’intervention pédestres (12 personnes) sur les lignes « à problème » et en voiture (12 personnes).

L’accord confirme aussi la création d’une ligne téléphonique d’assistance aux victimes, fonctionnant 24h sur 24, qui sera opérationnelle dès janvier.

Ces mesures au sein de la STIB sont avant tout nécessaires parce que les renforts de police dans la capitale ne sont pas encore totalement mis en place. A la suite de l’agression mortelle d’un superviseur de la STIB, en avril dernier, la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet (CDH) avait promis 400 agents de police supplémentaires pour la capitale. Leur recrutement est en cours. Dans la pratique, ce sont avant tout des agents déjà engagés qui font des heures supplémentaires pour augmenter les effectifs.