Janssens se retire des négociations à Anvers

Le bourgmestre sortant de la métropole Patrick Janssens (photo principale), à la tête de la Stadslijst (cartel formé de la SP.A socialiste et du CD&V démocrate-chrétien), affirme ne pas vouloir donner l’impression - comme le lui auraient reproché certains médias - qu’il complique personnellement les discussions de formation d’une nouvelle coalition anversoise avec la N-VA nationaliste. Son successeur pour mener les négociations au nom de la Stadslijst est l'actuel échevin Robert Voorhamme.

Le bourgmestre sortant d’Anvers, Patrick Janssens (SP.A), menait depuis les élections communales du 14 octobre dernier les négociations de formation pour une nouvelle coalition anversoise à la tête de la Stadslijst - un cartel formé entre les socialistes et démocrates-chrétiens de la métropole.

Il refusait ce jeudi midi de donner une interview, mais publiait un communiqué annonçant qu’il se retire des négociations, pour contrer l’impression donnée par certains médias qu’il complique personnellement les discussions politiques. Des accusations que Janssens dément formellement.

« Depuis le premier jour des négociations, nous avons en tant que parti communiqué au formateur Bart De Wever ce qui nous importait, à savoir parvenir à une majorité constructive qui représente une partie aussi grande que possible des électeurs anversois. Je ne souhaite pas que l’impression soit donnée que ma personne empêche la formation d’une telle majorité. Ni la ville, ni la Stadslijst, ni moi-même ont un quelconque intérêt à compliquer inutilement les négociations ou à les prolonger sciemment ».

Le départ de Patrick Janssens de la table des négociations est strictement personnel. Autrement dit, son parti reste impliqué dans les négociations pour la formation d’une coalition locale avec la N-VA de Bart De Wever (photo).

Le successeur de Janssens pour mener les négociations au nom de la Stadslijst est l'échevin de l'Enseignement et de l'Economie sortant, Robert Voorhamme (SP.A).

"Plus l’impression que Janssens veut une revanche"

Selon Marc Van Peel (photo), l’une des figures de proue du CD&V à Anvers, le départ de Patrick Janssens n’aura pas de conséquence pour la Stadslijst. « Quelqu’un d’autre va maintenant négocier, à nos côtés, au nom du SP.A ».

« Dans l’opinion publique, l’impression erronée est née que Patrick Janssens agit par rancune. J’ai travaillé avec lui, et ce n’est pas vrai. Mais maintenant, cette impression fausse aura au moins disparu ».

Le SP.A a donné comme condition à sa participation à la coalition anversoise que les Verts de Groen y soient également associés. « C’est une revendication du SP.A. Par loyauté, nous soutenons cette requête, mais elle n’émane pas du CD&V », précisait Marc Van Peel.