Toujours plus de factures d’écoles impayées

En ces temps de crise, les livres et le matériel scolaires deviennent trop onéreux pour un nombre croissant de parents. Dans certaines écoles en Flandre, le nombre de factures impayées est passé de 5% il y a 5 ans à 20% l’an dernier. La plupart des établissements scolaires tentent de toute façon de réduire leurs coûts de fonctionnement.

La crise économique se poursuivant, un nombre croissant de familles éprouvent des difficultés à payer leurs factures en fin de mois. Et il semble que les factures envoyées par les écoles sont parmi celles que les parents mettent le plus facilement en attente. Les factures pour les livres scolaires du cycle secondaire seraient particulièrement difficiles à assumer pour nombre de foyers.

Dans certaines écoles flamandes, le nombre de factures impayées serait ainsi même passé de 5% en 2007 à 20% en 2011. Les directions d’établissements doivent parfois attendre des années avant de recevoir l’argent.

Certaines écoles réagissent en proposant aux parents d’étaler le paiement dans le temps. D’autres établissements vont par contre jusqu’à envoyer des bureaux d’encaissement pour récupérer l’argent, dont ils ont eux-mêmes réellement besoin.

La plupart des écoles essayent de toute façon d’économiser sur leurs coûts de fonctionnement. Certaines entament aussi des collaborations plus étroites avec des entreprises.