La Boekenbeurs a attiré 170.000 visiteurs

La Foire du livre d’Anvers, qui a eu lieu du 31 octobre au 11 novembre et refermait donc ses portes ce dimanche, a accueilli plus de monde qu’escompté. Soit 170.000 visiteurs au lieu des 155.000 que les organisateurs (Boek.be) espéraient voir venir. Il ne s’agit cependant pas d’un record de participation. Les livres de cuisine et les romans policiers ont toujours la cote, mais aussi les ouvrages philosophiques.

Les 170.000 visiteurs qui se sont rendus à la 76e édition de la Foire du livre d’Anvers ne constituent pas un record de participation, mais un total supérieur aux attentes des organisateurs. Une majorité des exposants ont par ailleurs remarqué une augmentation de leurs recettes de l’ordre de 10 à 15%.

Comme les années précédentes, les livres de cuisine et les romans policiers ont remporté un franc succès, mais aussi les livres de tendance plus philosophique. « Nous avons été frappé cette année par le fait que les livres de philosophie ont attiré beaucoup de lecteurs. Les livres à caractère économique ou social ont également la cote », remarque Geert Joris de l’organisation Boek.be.

Le livre le plus vendu pendant l’événement culturel aura été « Cinquante nuances de Grey » de E.L. James (3.187 exemplaires vendus), suivi par « Min 1 » de l’écrivain flamand Pieter Aspe et « Post Mortem » de Peter Terrin. Ce dernier avait d’ailleurs reçu il y a deux semaines le Prix de littérature AKO, ce qui a fait monter ses ventes.

Au rayon de la non-fiction, le quatrième tome de « Dagelijkse Kost » du chef coq attitré de la VRT Jeroen Meus (photo) s’est vendu à plus de 2.500 exemplaires. C’est la meilleure vente dans cette catégorie.

Plus de 1.000 auteurs et orateurs étaient présents pour la première fois à la Foire du livre anversoise.