Anvers : Van Peel étonné par l’attitude du SP.A

Marc Van Peel, le chef de file des chrétiens démocrates anversois s’est dit surpris par la décision des socialistes qui ont annoncé vouloir apporter les signatures nécessaires pour permettre au CD&V d’obtenir des mandats d’échevins au sein d’une future coalition avec la N-VA de Bart De Wever.

A Anvers les négociations en vue de dégager une majorité après les élections communales du 13 octobre dernier n’ont toujours pas abouti. Il semble toutefois que la liste de cartel, Stadslijst entre le SP.A et le CD&V soit de l'histoire ancienne.

La direction du SP.A anversois a décidé mardi soir, à l'unanimité", que son parti "ne bloquera certainement pas la Ville", a indiqué l'échevin et négociateur Robert Voorhamme (photo).
Robert Voorhamme avait déjà déclaré, avant la tenue de la réunion, que la Stadlijst (réunissant le SP.A et le CD&V était morte "de facto", vu l'appel du pied lancé plus tôt dans la journée par Bart De Wever envers le CD&V.
 

Il avait aussi fait référence à plusieurs interviews données durant le week-end par Marc Van Peel, dans lesquelles celui-ci réaffirmait la volonté du CD&V de faire partie de la majorité.
"J’ai été très étonné de la réaction du SP.A" a déclaré Marc Van Peel lors de l’émission "De ochtend" (VRT) ce mercredi matin. "Nous nous étions encore rencontré après que Bart de Wever ne présente son programme. Nous avions convenu d’en discuter après le bureau de parti du SP.A".
Marc Van Peel a répété qu’il aurait préféré une coalition entre la N-VA et la Stadslijst qui aurait bénéficié d’une large majorité.
De son côté Bart De Wever (photo) a estimé ce mercredi qu’à présent qu’il y avait une possibilité claire de coalition à Anvers, il allait pouvoir entamer des "discussions en profondeur". Tout semble indiquer que l'on se dirige vers une coalition entre la N-VA, l’Open VLD et le CD&V pour diriger Anvers.