Vaste fraude dans le secteur diamantaire anversois

Une famille issue du milieu diamantaire anversois a importé illégalement des pierres précieuses en Belgique pendant des années, pour un montant total de 1,7 milliard de dollars (soit 1,3 milliards d'euros), rapporte le quotidien De Tijd samedi.

L'affaire a fait surface après un rapport de la Sûreté de l'Etat au début de l'année 2008. La famille A. avait été liée à une commerce illégal de diamants. La Sûreté de l'Etat soupçonnait qu'une partie des bénéfices de ce trafic n'allait financer le mouvement libanais Hezbollah.

Les enquêteurs ont remonté la piste jusqu'au chef de famille Nazem A. qui fait partie de ce trafic mondial visant à importer illégalement des diamants à Anvers en éludant l'impôt.
Les trois entreprises de la famille A. auraient ainsi participé à un trafic de diamants d'une valeur de 1,3 milliard d'euros entre 2003 et 2009.
Une perquisition dans deux des entreprises de la famille en 2010 n'avait rien donné. Ce qui a été saisi depuis lors est d'ailleurs dérisoire par rapport au montant total de la fraude. Seulement 4 millions de dollars de diamants et de biens ont été retrouvés.