"Attention aux jouets en plastique en maternelle"

Le parti écologiste Groen demande au gouvernement flamand de sensibiliser les écoles maternelles à propos des matériaux utilisés dans leurs classes. Une étude belge révèle en effet que dans les classes remplies d’objets en plastique flottent davantage de substances qui perturbent les hormones.

Le parti vert flamand avait commandé une étude à l’Université Libre flamande de Bruxelles (VUB) à propos d’éventuelles substances qui perturbent les hormones et qui seraient présentes dans les classes des enfants de l’école maternelle. Le professeur Willy Baeyens a réalisé un test dans une douzaine de classes de maternelles.

Il en ressort que dans les classes où sont mis à disposition des enfants de nombreux jouets en plastique, flottent dans l’air davantage de substances qui peuvent perturber les hormones. Ces substances sont notamment le composé chimique bisphénol A (BPA), qui a déjà été interdit par l’Union européenne pour la fabrication de biberons et de tétines.

Les classes contenant beaucoup de jouets en plastique présentent aussi une concentration accrue de phtalates, de dioxine et d’autres substances qui perturbent les œstrogènes. « Il faut certainement y faire attention », déclarait le professeur Baeyens ce mardi matin dans l’émission de la VRT « De Ochtend » (Radio 1). « C’est la première fois qu’une étude de ce type est réalisée, et il faut prêter attention aux résultats qu’elle a livré ».

Hermes Sanctorum du parti Groen lance un appel au gouvernement flamand, pour qu’il sensibilise les responsables des écoles au problème des jouets en plastique.