Des Belges découvrent 3 nouvelles espèces d’abeilles

Une équipe d’entomologistes de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique a découvert les trois nouvelles espèces d’abeilles en Afrique du Sud (photo: une de ces espèces) sur base d’analyses morphologiques et moléculaires. Selon les chercheurs, ces espèces appartiennent à un nouveau groupe.

L’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique précise dans un communiqué que les entomologistes de l’Institut - qui ont collaboré avec des collègues de la Cornell University aux Etats-Unis et du Natural History Museum de Londres - ont découvert les nouvelles abeilles sur base d’analyses morphologiques et moléculaires.

Les résultats de l’étude sont publiés dans le magazine scientifique European Journal of Taxonomy.

Selon les chercheurs belges, ces espèces appartiennent à un nouveau groupe, plus précisément le sous-genre Capalictus (genre Lasioglossum). « Il s’agit d’espèces sauvages », explique Alain Pauly, l’un des auteurs de l’étude. « Elles interviennent dans la pollinisation des plantes et sont donc très intéressantes pour améliorer nos connaissances sur la biodiversité ».

Ces abeilles sauvages, longues d’environ 6 à 7 millimètres, ne vivent que dans la province du Cap, en Afrique du Sud. « Elles sont donc très différentes des abeilles domestiques que nous retrouvons en Belgique, et qui ne sont qu’une des 20.000 espèces d’abeilles connues à ce jour. Nous en découvrons d’ailleurs des nouvelles chaque année ».

En Belgique, les abeilles domestiques connaissent un regain de mortalité inquiétant. L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a d’ailleurs entamé au mois d’août dernier une analyse de centaines de ruches, afin de mieux comprendre les facteurs de cette mortalité. Elle serait notamment causée par le varroa, un acarien parasite des abeilles, ou le coléoptère des ruches.