L’OCDE revoit ses prévisions économiques à la baisse

Pour la Belgique, l’Organisation de coopération et de développement économiques prévoit maintenant un recul de 0,1% pour 2012 et une croissance de 0,5% en 2013. Auparavant, elle avait escompté une croissance du PIB belge de 1,3% pour l’an prochain.

En mai dernier, l’Organisation de coopération et de développement économiques tablait encore sur une croissance de 0,4% pour cette année et de 1,3% pour 2013. Elle vient cependant de revoir ses estimations, à la baisse. Pas de croissance pour cette année, mais un recul de 0,1%. L’an prochain, la croissance sera limitée à 0,5%. Pour 2014, on pourrait s’attendre à une croissance du produit intérieur brut belge de 1,6%.

De son côté, la Commission européenne prévoyait, au début du mois de novembre, un recul du PIB belge de 0,2% et une hausse de 0,7% pour l’an prochain. Quant à la Banque nationale (BNB), elle tablait sur une croissance de 0,6% pour cette année et de 1,4% pour l’année prochaine.

« L’économie se redresse lentement après une contraction assez générale de l’activité au printemps, imputable à la faiblesse de la demande intérieure, à l’assainissement budgétaire et au ralentissement des exportations », analyse l’OCDE à propos de la Belgique.

Une reprise progressive est attendue. Le taux de chômage devrait encore grimper légèrement, pour passer de 7,4 à 7,7% en 2013, avant de se stabiliser en 2014.

« Les réformes importantes du marché du travail et des retraites déjà adoptées devraient augmenter sensiblement l’offre de travail. Mais ces réformes doivent être complétées d’un renforcement des incitations à embaucher des travailleurs peu qualifiés, et d’un processus de détermination des salaires qui les ajuste davantage sur les gains de productivité », précise l’OCDE.