Un assistant personnel pour les nouveaux habitants

La commune de Leeuw-Saint-Pierre (photo), située en périphérie bruxelloise dans la province du Brabant flamand, veut que les nouveaux venus qui ne parlent pas encore le néerlandais se sentent ainsi chez eux et maîtrisent la langue plus rapidement. C’est ce qu’indique ce jeudi le quotidien Het Nieuwsblad.

Les nouveaux habitants qui s’installent dans la commune flamande de Leeuw-Saint-Pierre (Sint-Pieters-Leeuw en néerlandais) recevaient jusqu’ici déjà un sac rempli d’informations sur la commune. Mais pour les nouveaux venus dont le néerlandais n’est pas la langue maternelle, la commune va maintenant plus loin. Ils recevront dorénavant un assistant personnel, explique Isabelle Vanderhaegen du service d’intégration.

« Il n’est pas facile pour tout le monde de s’y retrouver rapidement dans le système d’enseignement, dans celui des soins de santé, par exemple. Les assistants pourront donc aider les nouveaux venus à apprendre rapidement le néerlandais, mais aussi leurs donner des explications sur les démarches à effectuer, ou des conseils. Dans les écoles flamandes, on s’attend à ce que les parents soient impliqués ».

C’est avant tout l’aspect de la maîtrise du néerlandais qui est souligné par les autorités communales. « Les assistants pourront expliquer que Leeuw-Saint-Pierre est une commune flamande et qu’il est donc important pour eux, et leurs enfants, de savoir parler la langue ».

La bourgmestre Lieve Vanlinthout, qui est aussi compétente en matière d’intégration et de citoyennisation, est satisfaite de cette nouvelle initiative. « Nos nouveaux habitants ont toujours reçu quelque chose à leur arrivée, mais maintenant cette aide est encore accrue. Leur accompagnement sera ainsi renforcé ».