"Parler néerlandais favorise les contacts"

Après Alost et Brasschaat, la commune de Landen, dans le Brabant Flamand, va elle aussi être dotée d’un échevin de l’Intégration et des Affaires flamandes. Landen se situe à la frontière linguistique et accueille aujourd’hui de nombreux résidents francophones.

Dès la nouvelle année, la commune de Landen sera dirigée par une coalition formée par le SP.A, l’Open VLD et la N-VA.

En tant qu’échevine de l’Intégration et du "Caractère flamand", nom officiel du mandat, Greta Vanermen (N-VA) désire mener une politique positive. Selon elle, les personnes qui parlent néerlandais entrent par exemple plus rapidement en contact avec leurs voisins.

"Je remarque parfois que les gens ont peu de contact avec leur voisins uniquement parce qu’ils parlent français et que leurs voisins ne comprennent pas la langue. Je tiens toutefois à souligner qu’il y a tout de même beaucoup de francophones qui sont très bien intégrés et qui parlent très bien le néerlandais", a-t-elle précisé.