Des architectes anversois redessinent une ville marocaine

Le bureau d’architectes Conix Architects a été chargé par le roi Mohammed VI de réaliser les plans pour donner une nouvelle impulsion à la ville de Nador, située dans le nord du Maroc. Le bureau anversois avait, notamment, déjà dessiné les plans pour la rénovation de l’Atomium.

Le roi Mohammed VI du Maroc souhaite donner un nouvel élan à Nador (photo), située dans le nord de son pays, qui est actuellement une ville-dortoir. Les projets de rénovation de la cité doivent aussi donner une nouvelle impulsion à toute la région environnante.

Le bureau anversois Conix Architects a proposé des plans et obtenu le contrat. « Des bonnes routes sont importantes et nous avons accordé beaucoup d’attention à l’aspect durable de ce projet », explique-t-on au bureau belge. La région dans laquelle se situe Nador est en effet d’une grande valeur écologique.

Le bureau de Christine Conix (photo principale), qui se trouve actuellement au Maroc, avait aussi réalisé le pavillon belge pour l’Exposition universelle de Shanghai, ainsi que les plans pour la rénovation de l’Atomium à Bruxelles.

Des entreprises belges aussi actives au port de Tanger

Les entreprises DEME (photo), Betafence et Besix ont participé à la construction - en un temps record - du port à conteneurs de Tanger. Ce projet est d’importance capitale pour la modernisation de l’économie marocaine. Idéalement située sur le détroit de Gibraltar, la ville de Tanger se positionne sur les grandes routes maritimes entre l’Occident et l’Orient, mais aussi entre l’océan atlantique et la Méditerranée.

La construction du port Tanger Med a été lancée en 2003. Quatre ans plus tard, il commençait déjà à fonctionner. Il dispose maintenant d’une capacité de 3 millions de conteneurs. Une extension du port a débuté en 2009. D’ici 2016, Tanger Med doit atteindre une capacité de 8 millions de conteneurs.

En comparaison, le port d’Anvers possède une capacité de 14 millions de conteneurs, bien qu’il n’en traite que 8 millions actuellement.

Des entreprises belges ont participé à la création de ce vaste complexe portuaire. Bekaert Fencing a ainsi fourni 35 km de clôtures. DEME a effectué des travaux de dragage pour Tanger Med 1 et 2 et Besix a aussi été impliquée dans le projet. Les entreprises Betafence et DEME sont actuellement représentées lors d'une mission économique au Maroc, conduite par le ministre-président flamand Kris Peeters.