L‘argent noir sans carton rouge dans le football belge

Une enquête réalisée, sous couvert, pour l’émission télévisée Panorama de la VRT révèle que de nombreux clubs de football, essentiellement de divisions 3 et 4, utilisent de l’argent non déclaré, voire même d’origine criminelle, pour payer des joueurs. L’émission sera diffusée ce jeudi soir sur la chaîne Canvas.
BELGA/LEFOUR

Alors que la situation en première et deuxième divisions du football belge semble, à première vue, s’être améliorée ces dernières années en ce qui concerne des fonds non déclarés, de nombreux clubs à partir de la troisième division - qui n’ont pas d’indépendance financière - utilisent de l’argent noir. Voire même de l’argent réellement sale.

C’est ce qu’ont pu constater des journalistes de l’émission Panorama de la télévision publique flamande. Sous couvert, ils ont proposé de l’argent « en noir » à 7 clubs de 3e et 4e divisions de football. Six d’entre eux ont accepté sans hésiter les offres illégales, pour un montant d’au moins 600.000 euros.

« Je voudrais des sponsors pour 15.000 euros, mais je veux que seulement un tiers de cette somme apparaisse sur des factures », proposait par exemple un reporter de la VRT à une équipe de 3e division. « Pas de problème, c’est parfait. Pour nous, c’est idéal », lui a répondu le responsable du club en question.

Les clubs de divisions inférieures semblent utiliser beaucoup d’argent non déclaré pour rémunérer davantage leurs joueurs. Les salaires peuvent ainsi grimper de façon significative. « Si vous jouez en quatrième division dans une équipe qui gagne en moyenne deux fois par mois, et que vous marquez de temps en temps un but, vous pouvez gagner facilement 2.500 à 3.000 euros par mois en noir », témoigne un joueur sous couvert de l’anonymat.

Surpris d’obtenir des réponses positives aussi facilement de clubs de 3e et 4e divisions, les journalistes ont finalement approché jusqu’à des clubs de 1ère division - pourtant plus sévèrement contrôlés - et constaté que l’argent noir y circule aussi dans certains cas.

Les journalistes sont également allés jusqu’à proposer de l’argent dont ils avaient clairement spécifié qu’il était d’origine criminelle et plusieurs clubs se sont montrés prêts à le blanchir. Les reporters en concluent que le fisc semble démuni face aux pratiques illégales dans le football belge.

L'Union belge de football (URBSFA) a annoncé ce jeudi, via Twitter, qu'elle organisera vendredi une conférence de presse pendant laquelle son secrétaire-général Steven Martens et le président de la Pro League Ronny Verhelst réagiront au reportage de la VRT.

"De fiscus buitenspel" (‘Le fisc hors-jeu’) de Panorama sera diffusé ce jeudi, vers 21h35 (après Terzake) sur Canvas, la 2e chaîne TV de la VRT.