Un accord de majorité conclu à Anvers

Près de 2 mois après les élections communales du 14 octobre, les trois partis associés aux négociations de coalition dans la métropole anversoise - à savoir la N-VA nationaliste, le CD&V démocrate-chrétien et l’Open VLD libéral - ont conclu dimanche un accord de gestion pour les six années à venir. Son contenu a encore été précisé dans les grandes lignes ce lundi, lors d’une conférence de presse (photo principale). La répartition des compétences doit encore être négociée, mais il devrait y avoir 9 échevins au total.

L’annonce de l’accord de coalition a été faite dimanche, en fin d’après-midi, sous forme d’un communiqué commun des trois partis, signé par le grand vainqueur du scrutin anversois et futur bourgmestre Bart De Wever (N-VA), par sa collègue de parti Liesbeth Homans, par l’échevin du port anversois Marc Van Peel pour les démocrates-chrétiens du CD&V et par l’actuelle ministre de la Justice Annemie Turtelboom pour les libéraux de l’Open VLD (photo).

La semaine dernière, Bart De Wever (photo principale) avait encore indiqué qu’il voulait parvenir à un accord de coalition d’ici le milieu du mois de décembre. Il y est donc arrivé, et avec les partenaires qui avaient sa préférence, à savoir le CD&V et Open VLD.

Depuis le début, le président de la N-VA n’avait pas caché son intention de former une coalition dans la métropole si possible sans les socialistes du SP.A. Ces derniers siègeront maintenant dans l’opposition à Anvers, pour la première fois depuis 80 ans.

Cette situation n’a cependant été possible qu’à partir du milieu du mois de novembre, lorsque le cartel formé par la SP.A et le CD&V à Anvers s’est rompu et que les démocrates-chrétiens se présentèrent seuls à la table des négociations de la N-VA. Les véritables négociations de formation avaient alors commencé.

"La répartition des compétences vient après le contenu"

Ce dimanche soir, aucun membre de la nouvelle coalition anversoise ne voulait s’exprimer sur le contenu de l’accord. Ce dernier était présenté ce lundi après-midi dans les grandes lignes lors d’une conférence de presse. Bart De Wever se déclarait néanmoins content : « C’est un accord complet. Ce qui veut dire que sur la totalité du contenu nous avons pris des résolutions sur lesquelles tout le monde est d’accord ».

La répartition des compétences au sein de la nouvelle équipe devait encore être discutée. « Cela viendra après le contenu, comme nous l’avons toujours dit », précisait De Wever. « L’accord est venu un peu plus tôt que prévu, et même un peu plus vite que de coutume dans cette ville, car la plupart du temps il a fallu attendre jusqu’à mi-décembre ».

Le négociateur du CD&V pour Anvers, l’échevin du port Marc Van Peel (photo), s’est dit satisfait de l‘accord. « J’en suis content. C’est un bon accord. Beaucoup de gens ont travaillé dur et de longues heures à la confection de cet accord ».

"En 2013 débutera une nouvelle période pour Anvers"

Au cours de la conférence de presse qu’il donnait ce lundi après-midi en compagnie de Liesbeth Homans (N-VA), Marc Van Peel (CD&V) et Annemie Turtelboom (Open VLD), le formateur Bart De Wever (N-VA) a annoncé qu’il serait le futur bourgmestre de la métropole et que la nouvelle coalition entrerait en fonction dès le 1er janvier 2013.

« Ce sera le début d’une nouvelle période pour la métropole. Avec une coalition toute différente, dans un paysage politique totalement modifié ». Les trois partis se sont entendus sur 450 résolutions pour rendre Anvers plus belle et meilleure.

Le fil rouge de leur politique sera « le respect pour A ». C’est-à-dire du respect pour la ville et ses habitants. Ces derniers recevront des opportunités et un soutien social accru, mais ils auront aussi des devoirs : saisir les opportunités qui leur sont données, apprendre le néerlandais pour pouvoir fonctionner dans la société.

La nouvelle coalition entend travailler activement pour réduire le chômage dans la métropole, donner davantage de chances aux jeunes, et tenter de résorber la dette historique de la ville portuaire d’ici la fin de la législature. Tout cela sans introduire de nouvelles taxes.

404 Resource at '/content/vrtnieuws/fr/error/404.sdi.html' not found: No resource found

Resource at '/content/vrtnieuws/fr/error/404.sdi.html' not found: No resource found

Cannot serve request to /vrtnws/fr/error/404.sdi.html on this server


Apache Sling