"L’action des douaniers néfaste pour Zaventem"

La direction de Brussels Airport est inquiète face à la grève du zèle lancée vendredi par les agents des douanes de Brucargo, la division fret de l’aéroport de Bruxelles. Les douaniers manifestent leur mécontentement par rapport au changement de leur statut social et à leurs conditions de travail. L’organisation patronale flamande Voka dénonce cette action.

Depuis vendredi dernier, les agents de douanes de Brucargo mènent une action pour protester contre un nouvel arrêté royal portant sur le travail en équipe et les prestations en dehors des heures normales.

Les représentants syndicaux déplorent que les personnes impliquées dans les ports et les aéroports n’aient pas été concertées. Selon eux, les compensations financières liées aux prestations de nuit ou du week-end ne sont pas clairement déterminées. Le personnel exige ainsi le retrait de la décision et réclame une concertation.

La direction de Brussels Airport a demandé à ce que celle-ci se tienne au plus vite. Elle a dans ce cadre indiqué que de nombreuses marchandises n’ont pas pu quitter l’aéroport de Zaventem ces derniers jours. Selon le porte-parole de Brussels Airport, Jan Van der Cruysse, ces actions portent fortement atteinte à la réputation de Zaventem.

"Le plus navrant dans cette situation, ce n’est pas la grève du zèle chez Brucargo, mais bien le fait qu’il n’y a pas de discussions entre les parties. Il n’y aura pas de concertation avant lundi matin alors qu’à l’heure actuelle, les dommages s’élèvent à plusieurs dizaines de millions d’euros. Plus de 10.000 tonnes de cargaison ne sont pas arrivées à destination. Cela coûte cher aux entreprises aéroportuaires mais aussi aux propriétaires de ces cargaisons. Ce n’est vraiment pas raisonnable", estime-t-il.

De son côté, l’organisation patronale flamande Voka a également dénoncé l’action chez Brucargo. Si elle reconnaît que les nouvelles mesures vont créer une insécurité par rapport au statut, elle estime qu'un service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 est nécessaire si l'aéroport veut rester compétitif. La Voka souligne que ce genre d'actions amène les sociétés à se tourner vers d'autres aéroports. Selon elle, les pertes s’élèvent actuellement à quelque 30 millions d’euros.

404 Resource at '/content/vrtnieuws/fr/error/404.sdi.html' not found: No resource found

Resource at '/content/vrtnieuws/fr/error/404.sdi.html' not found: No resource found

Cannot serve request to /vrtnws/fr/error/404.sdi.html on this server


Apache Sling