Les sous-traitants de Ford Genk annoncent qu'ils vont fermer

Lors d’un conseil d’entreprise qui avait lieu ce lundi matin chez SML, un sous-traitant de l’usine Ford de Genk, l’annonce de la fermeture a été communiquée au personnel. SML ne pourra pas survivre à la fermeture de Ford qui était quasi son unique client. Le même scénario devrait se reproduire chez les autres sous-traitants: Lear Corporation, IAC et Syncreon.

"Nous venons d’informer le personnel" a déclaré Hasan Duzgun, délégué du syndicat libéral ACLVB. "De nombreuses personnes se sont rendues dans l’entreprise pour apprendre la décision formelle. Nous allons, à présent, entamer la procédure dans le cadre de la loi Renault. Il va sans dire que nous allons exiger les mêmes conditions de licenciement que le personnel de Ford Genk".

1.500 personnes travaillent chez les quatre sous-traitants. Ces entreprises devraient continuer à produire en fonction du rythme de Ford. Ce qui signifie que des prestations auront lieu jusqu’en 2014.
Si la fermeture a été annoncée précisément ce lundi matin c’est parce que le dernier ouvrier qui pouvait bénéficier d’une prépension à 50 ans, venait d’avoir 50 ans. A partir du 1er janvier il sera impossible d'encore pouvoir bénéficier d’une prépension à 50 ans.