Gérard Depardieu ne change pas d’avis

Interrogé par Le Parisien Dimanche, l’acteur français (photo principale) a annoncé que la décision du Conseil constitutionnel de censurer la taxation à 75% des contribuables les plus aisés, introduite par le gouvernement français, "ne change rien" à sa décision de s’installer à Néchin, dans la province belge du Hainaut.
AP2010

Le Conseil constitutionnel a invalidé samedi l’impôt de 75% sur la tranche des revenus supérieurs à un million d’euros, une mesure phare du budget de la France pour 2013 adopté à la majorité de gauche. Le Conseil juge que cette nouvelle tranche d’imposition méconnaît « le principe d’égalité devant les charges publiques ». Il fait valoir que la taxation est « assise sur les revenus de chaque personne physique » alors que l’impôt sur le revenu est prélevé « par foyer ».

Alors que le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault (photo), a annoncé dès samedi que son gouvernement présenterait dans le cadre « de la prochaine loi des finances » un « dispositif nouveau » . Il assure que ce dispositif sera « conforme aux principes posés par la décision du Conseil constitutionnel ».

Interrogé par Le Parisien Dimanche, l’acteur français Gérard Depardieu a pour sa part déclaré que la décision du Conseil constitutionnel de censurer la taxation à 75% des contribuables français les plus aisés « ne change rien » à son installation en Belgique. Peu après l’annonce de la nouvelle taxation en France, l’acteur qui compte parmi les mieux payés de son pays avait annoncé son installation à Néchin, commune rattachée à Estaimpuis en province du Hainaut. Depardieu souhaite aussi acquérir la nationalité belge.

« Il faut les laisser parler », déclare l’exilé fiscal à propos des responsables politiques français. « Tout cela m’est complètement égal. Cela ne change rien », concluait Gérard Depardieu.