Kleine-Brogel se dote d'un grillage de 3 mètres de haut

La base aérienne de Kleine-Brogel (Limbourg), théâtre de fréquentes manifestations de militants pacifistes dénonçant la présence présumée d'armes nucléaires, sera dotée en 2013 d'une nouvelle clôture de sécurité, équipée d'un système de vidéo-surveillance.

Le contrat, autorisé en juillet par le Conseil des ministres, a été attribué aux entreprises Cofely Fabricom et Sagef, pour un montant de 3,83 millions d'euros. L'appel d'offres portait sur une clôture supplémentaire d'une longueur de 10,4 kilomètres et d'une hauteur de près de trois mètres sur tout le périmètre de la base aérienne.

Les militaires affectés à la garde disposeront aussi de systèmes de détection d'intrusion permettant de déceler toute tentative d'escalade ou de coupure du grillage et de vidéo-surveillance, avec des caméras thermiques. Certaines zones "sensibles" de la base sont déjà dotées d'une double clôture. Des senseurs y seront aussi installés.

Le commandant de la base de Kleine-Brogel, le colonel Desair s'est déclaré très satisfait par ce renforcement des mesures de protection. "L'ancienne clôture était déjà là quand je suis arrivé en 1989. Il y a des trous à plusieurs endroits, causés par les tentatives d'intrusion (des manifestants) mais aussi des chevreuils et des sangliers. Ceux-ci atteignent même parfois la piste. La nouvelle clôture doit mieux protéger notre infrastructure, notre personnel et le trafic aérien", a-t-il expliqué.

La base aérienne de Kleine-Brogel est régulièrement "visitée" par des militants pacifistes qui dénoncent la présence présumée d'armes nucléaires américaines de type B-61. Selon des experts, quelque 240 de ces armes en tout sont entreposées dans cinq pays de l'Otan (Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas et Turquie).