La Flandre sous un épais tapis blanc

Cette année, les premières neiges se sont faites attendre. Mais après avoir connu des températures douces pour la saison, le pays subit depuis quelques jours une offensive hivernale. Hier soir et durant toute la nuit, d’importantes chutes de neige ont traversé la Flandre, d’ouest en est. Au vu des température avoisinant les zéros degrés, le tapis blanc devrait tenir un moment.

La Flandre orientale était la première province flamande touchée par les chutes de neige hier en soirée. En début de nuit, les flocons sont ensuite tombés sur le reste de la région.

Ce matin, le pays entier s’est réveillé sous un épais tapis blanc. Il ne devrait plus neiger les prochains jours, mis à part ce mardi où une petite zone de neige devrait encore traverser le pays.

A Ostende, la couche de neige a atteint 10 centimètres. Un tel tapis de neige n'avait plus été observé depuis le 30 décembre 1985. A cette époque, la couche atteignait 12 centimètres à Ostende et 14 centimètres à Coxyde, ont indiqué mardi les météorologues Eddy De Mey et David Dehenauw.

La couche de neige la plus épaisse en Belgique a été mesurée à Semmerzake (Gavere), en Flandre orientale. Elle atteignait 11 centimètres. Ce record a pu être toutefois dépassé localement en fonction de l'intensité du vent, précisent les météorologues.

Notons que pour le plaisir des plus jeunes, la neige ne devrait pas fondre dans l’immédiat, des températures avoisinant les zéros degrés étant attendues lors des prochains jours.

Perturbations sur les routes

On le sait bien, neige et trafic routier ne vont pas de pair. Hier soir déjà, les routes étaient difficilement praticables quasiment partout en Flandre. Sur plusieurs autoroutes, des accidents se sont produits ayant pour conséquence des dégâts matériels.

Ce matin, l’organisation d’automobilistes Touring constatait toutefois qu’aucun problème majeur sur les routes principales n’était intervenu. La circulation sur les routes secondaires est cependant plus compliquée.

Les routes principales du pays étaient tout de même plus encombrées qu'habituellement mardi matin. Le pic des bouchons a été atteint peu avant 8 heures. On enregistrait alors quelque 350 kilomètres de file alors qu'on note en moyenne entre 200 et 250 kilomètres de files le mardi matin aux heures de pointe, explique Danny Smagghe, porte-parole de Touring.

Brussels Airport et la STIB fonctionnent normalement

L'aéroport de Zaventem est entièrement opérationnel ce mardi matin.

"On ne s'attendait clairement pas à avoir autant de neige au cours de la nuit, mais les pistes de décollage et d'atterrissage sont dégagées et peuvent être utilisées normalement", a déclaré Jan Van der Cruysse, porte-parole de l'aéroport de Bruxelles.

Le réseau de la STIB fonctionnait normalement mardi vers 7 heures. Des retards ne sont toutefois pas exclus aux heures de pointe. Les mesures préventives prises par la Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles semblent porter ses fruits. La STIB a activé son plan neige. Concrètement, les épandeuses roulent jour et nuit. Cinq trams à vide ont circulé durant toute la nuit.