Près de 3.000 citoyens UE expulsés de Belgique

En un an et demi, 2.907 permis de séjour ont été retirés à des Européens qui abusaient du CPAS. Il s'agit principalement de Roumains, d'Espagnols et de Bulgares qui profitaient illégalement de l'allocation de subsistance, rapporte mardi De Morgen.

"Il s’agit de personnes qui ne vivent en Belgique que depuis trois ans mais qui durant cette période constituent une pression fiscale injustifiée pour notre système social en bénéficiant trop longtemps de l’allocation", a indiqué la secrétaire d'Etat à l’Immigration Maggie De Block (Open Vld, photo) dans l’émission De ochtend (VRT).

Les services de la secrétaire d'Etat ont pu débusquer les bénéficiaires d'aides illégales grâce au croisement des bases de données des CPAS et des autorités fédérales. Depuis la mi-2011, ces services s'échangent leurs données systématiquement.

A la suite de contrôles plus stricts, 989 citoyens de l'Union européenne ont dû quitter le pays en 2011. L'an dernier, les permis de séjour de 1.918 bénéficiaires irréguliers de l'aide sociale ont été retirés. Dans la plupart des cas, il s'agit de faux indépendants: des gens qui se sont inscrits comme indépendants, mais qui en réalité travaillent pour le compte de quelqu'un d'autre.

Auparavant, le CPAS de chaque commune pouvait décider d'informer les services compétents en cas de soupçon de fraude, mais cela ne se passait pas de manière automatique.