Les trains Fyra interdits jusqu'à nouvel ordre

Le Service de Sécurité et d'Interopérabilité des Chemins de Fer (SSCIF), l'autorité chargée du contrôle de la sécurité ferroviaire en Belgique, vient d'interdire la circulation du train à grande vitesse Fyra, qui relie Bruxelles à Amsterdam. Ce vendredi, aucun train Fyra n’avait pu circuler.

La décision du SSCIF fait suite à la découverte d'un capot d'une locomotive Fyra sur les voies, rapporte vendredi La Libre Belgique.

Ce train à grande vitesse connaît depuis son entrée en service des problèmes à répétition avec de nombreux retards et annulations.

La SNCB, qui exploite ce train conjointement avec les Pays-Bas, va devoir proposer un plan d'actions au SSCIF afin de régler les problèmes que connait le Fyra pour que le train soit à nouveau autorisé à circuler. Le SSCIF autorise encore uniquement la circulation de trains vides pour effectuer des tests.

Toerisme Vlaanderen s’inquiète

Toerisme Vlaanderen s'inquiète des répercussions négatives provoquées par les problèmes récurrents rencontrés par le train à grande vitesse Fyra en terme d'image de la Belgique en tant que destination touristique.

"Nous insistons constamment dans notre communication touristique sur notre situation centrale et notre accessibilité et maintenant, il apparaît que la direction de nos chemins de fer est incapable de faire circuler régulièrement un train entre Bruxelles et Amsterdam. Je ne comprends pas comment c'est encore possible à notre époque", confiait vendredi à Belga Peter De Wilde, administrateur-général de Toerisme Vlaanderen.

L'administrateur-général explique également qu'il a reçu des plaintes via divers canaux tant formels qu'informels de la part de fédérations touristiques, de voyagistes ou encore de compagnies aériennes. "Nous vendons une promesse au touriste: celle d'une accessibilité rapide et des moyens de transports rapides et efficaces", poursuit Peter Wilde. "Si on ne peut pas tenir cette promesse, il faudra des années pour retrouver notre crédibilité. Surtout maintenant à l'heure des réseaux sociaux."

Annulation de trains Fyra et Eurostar ce vendredi

En raison des températures extrêmes de ces derniers jours, les trains à grande vitesse Fyra ne circulaient pas non plus vendredi entre Bruxelles et Amsterdam. Les planchers de trois trains sur sept ont en effet été endommagés par des blocs de glace. L'enquête doit permettre de déterminer la cause exacte du dommage. Des tests sont effectués dans ce cadre.

La SNCB conseille aux passagers Fyra de voyager vers les Pays-Bas via Roosendaal. Depuis Bruxelles, les passagers peuvent prendre un train vers Essen où ils changeront ensuite pour un train vers Roosendaal. Une liaison est prévue toute les heures.

Ce vendredi également, quatre trains Eurostar ont été annulés et des restrictions de vitesse sont à prévoir en raison des conditions climatiques au Royaume-Uni et en France. Les trains numérotés 9110, 9136, 9117 et 9153 ne rouleront pas ce vendredi. Eurostar invite les passagers à échanger leur billet pour voyager à une date ultérieure de leur choix. Les voyageurs peuvent également être remboursés.

La SNCB envisage d'abandonner le Fyra

Alors que le fabricant italien du Fyra dépêche une trentaine de techniciens aux Pays-Bas pour tenter de remettre le train à grande vitesse en bon état de marche, plusieurs personnes au sein de la SNCB seraient favorables à l'abandon du Fyra.

C'est en tous cas ce que rapportent ce samedi De Standaard et Het Nieuwsblad. Les deux quotidiens flamands affirment que les chemins de fer belges n'ont jamais été grands défenseurs du projet Fyra, mais que la société a suivi ses collègues de la compagnie néerlandaise de chemins de fer, les Nederlandse Spoorwegen (NS).

La SNCB a commandé trois rames, qui n'ont toujours pas été livrées, et la NS a déjà reçu 7 des 13 trains commandés. Chaque train coûte environ 20 millions d'euros. Officiellement, la SNCB souhaite "examiner toutes les options afin de résoudre les problèmes".

On apprenait aussi ce samedi que les chemins de fer néerlandais ont finalement décidé de suspendre momentanément l'achat des nouveaux trains Fyra. Ils engageront également la responsabilité civile du fabricant pour les nombreux problèmes causés.